Cinq bons réflexes à adopter en ligne

Le cybersexisme n’est pas une fatalité. Chacun-e a une responsabilité individuelle face à ce phénomène. La viralité (effet d’emballement) de certains contenus offensants qui circulent en ligne dépend du partage qui est fait par chacun-e individuellement  : chacun-e peut se rendre complice du lynchage et en amplifier les conséquences.

En changeant individuellement de comportement afin de développer un usage responsable du web, le cybersexisme peut aussi diminuer. Il est aussi possible de renforcer sa protection pour prévenir ces phénomènes, même si le risque zéro n’existe pas.

Le poster 5 bons réflexes à télécharger et commander ici

Pour aller plus loin…