Glossaire

 

  • Bad buzz

Un bad buzz (anglicisme composé de «  buzz  » signifiant « bourdonnement d'insecte  » et de «  bad  » qui est mauvais) est un phénomène de bouche à oreille négatif qui se déroule généralement sur Internet. La réputation de la personne ou du groupe qui le subit peut en être profondément affectée. Ce terme peut cacher un véritable harcèlement organisé en ligne contre une personne.

  • Bashing

Le bashing (mot qui désigne en anglais le fait de frapper violemment, d'infliger une raclée) consiste à dénigrer collectivement une personne ou un groupe. Lorsque le bashing se déroule sur la place publique, il s’apparente parfois au lynchage médiatique ou au harcèlement. Le développement d’Internet et des réseaux sociaux a offert au bashing un nouveau champ d’action, en permettant à beaucoup plus de monde de participer dans l’anonymat à ce harcèlement collectif.

  • Chantage à la webcam (voir aussi sextorsion)

La victime, sur un site de rencontre ou un réseau social, échange avec une personne, connue ou non. L’auteur invite la victime à poursuivre les échanges via une conversation vidéo plus intime. Quelque temps plus tard, un courriel ou un message instantané apprend à la victime que cette conversation a été enregistrée, et menace, à moins qu’une somme d’argent ne soit versée, ou une autre forme de rétribution (peut être aussi physique) de diffuser la vidéo auprès des proches de la victime, sur un réseau social ou sur un site de partage. La Cnil donne des indications pour réagir en cas de chantage à la webcam.

  • Dédipix (dédipic)

La dedipix est une dédicace par l'image (mot-valise créé par contraction de « dédicace » et « picture », soit « image » en anglais, ou bien encore pixel). Pratique de dédicace par laquelle on inscrit le prénom ou le pseudonyme du destinataire (le plus souvent un garçon) sur une partie de son corps. La partie du corps est alors photographiée et diffusée sur les réseaux sociaux. 

  • Doxxing ou doxing

Vient de l'anglais « document tracing » qu'on pourrait traduire en français par « traçage de document ». Cette pratique consiste à rassembler des informations personnelles (anecdotes, photos, vidéos, identité numérique…) sur quelqu’un et à les diffuser auprès d’un grand nombre afin de lui nuire. Il peut constituer une atteinte à la vie privée. Les sources de ces informations sont variées : elles peuvent être dérobées, provenir d’échanges privés, être issues de témoignages (éventuellement sollicités), ou avoir été recueillies sur des réseaux sociaux (contenus publics ou privés).

  • Flood ou flooding

Cette pratique consiste à inonder de messages, de commentaires ou de publications inutiles, éventuellement dénués de sens, la messagerie ou le mur d’une personne ou d’un groupe de personnes. Elle vise à gêner les échanges entretenus par cette personne ou ce groupe, voire à rendre inutilisable leurs moyens de communication en les saturant.

  • Hoax

Il s’agit d’un canular ou d’une rumeur infondée circulant sur Internet, notamment par le biais des réseaux sociaux ou du courrier électronique. Cette rumeur vise à déstabiliser la personne ou le groupe qui en sont l’objet, ou à induire en erreur, éventuellement à effrayer, ceux qui en prennent connaissance et y prêtent foi.

  • Liker

Action «  d’aimer  » une publication sur un réseau social, en particulier sur Facebook ou sur Instagram (il existe des équivalents sur d’autres réseaux sociaux comme sur twitter). Ce «  like  » sera visible soit à un groupe ou à tous les utilisateurs-trices de ce réseau social (ou même accessible par n’importe quel-le internautes, ex  : twitter), cela dépend des paramètres de confidentialité de l’utilisateur-trice à l’origine de la publication.

  • Nude
    (voir aussi sexto, sexting)

Terme anglophone pour désigner l’envoi de photo nue ou dénudée, dans une position sexuellement explicite . Lorsqu’il est non consenti, ou diffusé sans le consentement le nude (littéralement nu en anglais) est une cyberviolence.

  • Porno-vengeance
    (vengeance intime à caractère pornographique)

Photographies ou vidéos à caractère explicitement sexuel publiées ou partagées sur Internet sans le consentement de la personne concernée, le plus souvent pour se venger suite à une rupture amoureuse. Publié par un ou une ex-partenaire, ce contenu a pour vocation première d’humilier la personne concernée, à des fins de vengeance, souvent après une rupture (appelé aussi revenge porn).

  • Réseaux  sociaux 

Applications de   partage d’images,  de photos, de vidéos, de documents sur internet à vocation d’interaction sociale  : Les  principaux  réseaux  sociaux sont : Facebook, Snapchat ,Twitter, LinkedIn, Instagram…

  • Screener

Action de faire une capture d’écran (screenshot), c’est-à-dire de saisir le contenu affiché à un moment précis sur un écran d’ordinateur ou de téléphone portable.

  • Sexting / sexto
    (voir aussi nude )

Envoi de messages à caractère sexuel par texto. Lorsqu’il est non consenti, ou diffusé sans le consentement le sexto (contraction formée de «  sexe  » et de «  texto ») est une cyberviolence. Le sexting est également appelé textopornographie.

  • Slut-shaming
    («  intimidation des salopes  », «  honte faite aux salopes  »)

Attitudes individuelles et collectives visant à critiquer ou déconsidérer une femme à cause de sa tenue, son comportement sexuel (réel/supposé), son maquillage ou son allure générale. Particulièrement facilitées en ligne.  

Le concept a été traduit par «  intimidation des salopes  » ou «  couvrir de honte les salopes  », mais ces traductions demeurent peu utilisées.

  • SMS

Acronyme (short message service) désignant un court message envoyé sur un téléphone portable. Également appelé texto.

  • Snapchat

Application mobile de partage de photos, vidéos et messages. La particularité de cette application réside dans la limite de temps de visualisation du contenu envoyé aux destinataires. Chaque photographie, vidéo ou message n’est visible que durant une période de temps allant d’une à dix secondes ; le contenu cesse ensuite d’être disponible à la visualisation. Il est cependant aisé pour les utilisateurs d’en faire une capture d’écran (ou le screener).

  • Snap

Publication (photo ou vidéo) sur le réseau Snapchat, qui pourra être vue sur un court temps.

  • Troll

Un troll désigne un message ou la personne qui en est l’auteur. Il consiste à perturber les échanges d’un groupe en introduisant un conflit ou une controverse, en suscitant une polémique virulente ou en se montrant agressif envers les participants à l’échange (messagerie électronique, forum, réseau social…).

  • Twitter

Réseau social permettant à ses utilisateurs de partager de brefs messages appelés tweets. Les messages sont  publics (sauf pour les utilisateur-rice-s ayant configuré leur profil pour qu’il soit privé), mais n’apparaissent sur la page d’accueil d’une personne que lorsqu’elle suit (follow) une autre personne.

  • Tweet

Publication sur le réseau social Twitter.

  • Usurpation d’identité sur Internet

Ce terme désigne le fait de prendre délibérément l’identité d’une autre personne, soit en utilisant le compte et les identifiants de cette personne (sur un réseau social, sur un ENT…), soit en créant une fausse adresse ou un faux compte au nom de cette personne (éventuellement accompagné d’une photo de la personne) sur un blog ou un réseau social. Les contenus diffusés ou publiés au nom de la victime (posts, commentaires, messages…) visent à nuire à sa réputation ou à obtenir des tiers des informations personnelles.

  • Vidéolynchage (ou happy slapping)

Action de filmer ou de photographier l’agression physique d’une personne à l’aide d’un téléphone portable et d’en diffuser ensuite les images via les outils numériques (happy slapping).