« Pour limiter le cybersexisme, il faut interdire le téléphone portable/smartphone. » VRAI ou FAUX ?

FAUX !

Ce qui est en cause dans le cybersexisme, ce ne sont pas les outils numériques ou le cyberespace en tant que tel, mais bien les usages qui en sont fait. Il arrive que les adultes interdisent l’utilisation des smartphones ou l’accès aux réseaux sociaux aux jeunes, pensant ainsi les protéger du cyber harcèlement.  Si restreindre le temps passé en ligne peut avoir des avantages sur le sommeil ou la concentration par exemple, cela n’a pas de conséquences sur le cyberharcèlement (qui continue une fois les applications fermées). Au contraire, avoir une attitude trop restrictive vis-à-vis de ces outils et plateformes n’encourage pas les adolescent-e-s à se confier en cas de problèmes rencontrés en ligne (directement ou indirectement). Pour prévenir le cybersexisme, il est plus efficace de se concentrer dès le plus jeune âge sur l’apprentissage d’un usage responsable par les filles et les garçons. Il faut aussi réfléchir à l’environnement sexiste en ligne et hors ligne, plutôt que de culpabiliser et empêcher l’accès aux outils numériques ou aux réseaux sociaux, qui constituent des espaces de sociabilité importants à l’adolescence en particulier.

  Aller plus loin  : pour encourager un usage responsable en ligne  : les 5 bons réflexes à adopter en ligne .