Que dit la loi ?

« J’ai fait un screenshot d’une photo, mais je ne l’ai pas diffusé, je l’ai juste gardé pour moi. »

  • Faire un screenshot (une capture d'écran) revient à commettre un vol. Détenir une photo intime de quelqu’un-e, prise, enregistrée et/ou partagée à son insu, constitue une atteinte à son droit à disposer de son corps, mais aussi de sa vie privée. Il est illégal de les diffuser par la suite, sans consentement, ou bien simplement de menacer de les diffuser.

  En savoir plus sur la page concernant les droits en ligne