Que dit la loi sur le sexisme en ligne ?

  • Que dit la loi au juste  ?

Le sexisme en ligne est de mieux en mieux pris en compte.

Exemples  :

  • Publication photo sans consentement, y compris selfie = Atteinte à la vie privée
  • Publication d’images à caractère sexuel d’un-e mineur-e = Diffusion d’images pédopornographiques
  • Etre traitée de «  pute  » «  salope  » sur internet = Injures à caractère public
  • Propagation de rumeurs ciblant une personne en ligne = Propos diffamatoires à caractère public
  • Etre menacée de viol ou de mort en ligne = Menaces uniques sur internet
  • Commentaires injurieux ciblant les femmes en ligne, incitant d’autres internautes à faire de même  = incitation à la haine en raison du sexe
  • Commentaires sur photos en raison du sexe, de l’orientation sexuelle = Propos discriminatoires (provocation)
  • Envoi de centaines de SMS à caractère sexuel  = Harcèlement sexuel
  • Piratage de son compte (mail, réseau social) = Usurpation d’identité
  • Messages poussant au suicide = Provocation au suicide
  • Viols ou agressions sexuelle filmée puis diffusée = enregistrement d’images de violences
  • Publication d’une photo montage dégradante sans consentement = Atteinte au droit à l’image
  • Visionnage de vidéo en direct d’agressions sexuelles ou viols (sans signaler) = non-assistance à personne en danger

 Retrouvez ces infractions dans le guide d’information et de lutte contre les cyberviolences à caractère sexiste (2017, Ministère en charge des droits des femmes).

 Retrouvez-les également dans l'annexe du rapport du HCE (2018, Haut Conseil à l'Egalité).

  Retour sur Conseils pour faire valoir mes droits