Que faire si des images me concernant circulent sur internet ?

  • Une nouvelle loi réprime fermement la diffusion sans le consentement d’images (ou paroles) à caractère sexuel, qu’elles aient été prises dans un lieu public ou privé, y compris si la personne avait donné son accord pour la captation (ex. selfie). Cela concerne par exemple le repartage d’images intimes par son ex partenaire, même si ces images ont été prises dans un cadre de confiance au départ. La diffusion de ces photos y compris si elles ont été prises à la plage ou à la piscine par exemple nécessite le consentement pour leur diffusion (ce qui est nouveau en droit).
  • C’est à celui/celle qui a diffusé le contenu de prouver que le consentement a bien été donné (inversement de la charge de la preuve). Les peines sont lourdes  : 60 000 euros d’amende et deux ans de prison. Cette législation en France est inédite et n’existe pas dans tous les pays. Il est également possible de faire valoir son «  droit à l’oubli  » pour faire retirer des premières pages de recherche internet les contenus en cause.

  Retour sur Conseils pour faire valoir mes droits