Une autre solution : le droit à l’oubli ? Pourquoi et comment le faire valoir, par exemple face à des propos diffamatoires ou des photos de moi qui ont été diffusés en ligne ?

  • Il est possible de faire une demande de « déréférencement » prévu par le droit à l’oubli, c’est-à-dire demander à un moteur de recherche de supprimer certains résultats de recherche associés à vos noms et prénoms. Il suffit de remplir un formulaire en ligne proposé par le moteur de recherche.
  • La loi pour une République Numérique (2016) renforce le droit à l’oubli pour des contenus concernant des mineur-e-s.
  • En cas d’inaction de la part des hébergeurs, il est possible de saisir la CNIL directement.

  Attention : cette suppression ne signifie pas l’effacement du contenu sur le site internet source. Le contenu original reste ainsi inchangé et est toujours accessible via les moteurs de recherche en utilisant d’autres mots clés de recherche ou en allant directement sur le site à l’origine de la diffusion. Ce contenu sera cependant déréférencé, c’est-à-dire inaccessible sur les premières pages de résultats d’une recherche «  Google  » par exemple.

  Retour sur Conseils pour faire valoir mes droits